À l’UICN, les catholiques appellent à l’action contre l’EACOP

par | Sep 30, 2021 | Blog, Nouvelles et mises à jour | 0 commentaires

Le père Benedict Ayodi, responsable des programme Afrique pour le mouvement Laudato Si’, a encouragé tous les participants au Congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature à Marseille à signer la pétition « Santé de la terre, santé de l’humanité » lors d’un dialogue spécial jeudi dernier. 

Ce dialogue, qui a été diffusé en direct sur YouTube et rejoint par des invités en personne, s’intitulait « Les conséquences du pétrole en Ouganda et en RDC ». Les intervenants ont expliqué comment l’EACOP (East African Crude Oil Pipeline) pourrait générer une destruction massive à travers l’Ouganda et la Tanzanie. 

Le projet EACOP est celui de la construction d’un oléoduc chauffé à l’électricité long de 1 443 kilomètres pour un montant de 3,55 milliards de dollars, et qui traversera l’Ouganda pour rejoindre le port tanzanien de Tanga sur l’océan Indien. Le projet est source d’inquiétudes à propos de ses conséquences sur les droits humains ainsi que l’environnement et l’économie. 

Ayodi a expliqué que tout un chacun peut à présent s’élever contre l’oléoduc et donner à voir aux dirigeants mondiaux le type d’avenir que nous souhaitons en signant la pétition « Santé de la terre, santé de l’humanité ».

En amont de deux sommets cruciaux des Nations Unies, y compris la 26ème conférence sur les changements climatiques à Glasgow, toutes les personnes de bonne volonté signent la pétition et enjoignent les dirigeants mondiaux à signer des accords qui permettront de sauvegarder notre maison commune et de créer un meilleur demain. 

Saisissons-nous de notre chance ! Signez la pétition dès aujourd’hui

Le révérend Joshtrom Isaac Kureethadam, à la tête du Bureau du Vatican pour l’écologie et la création, a rejoint l’événement grâce à un message pré-enregistré pour faire part de ses prières ainsi que des inquiétudes du Vatican à propos de la crise écologique et de l’urgence climatique. 

« Cela va constituer un accélérateur de l’urgence climatique et négativement toucher la biodiversité … Et troisièmement, cela va être préjudiciable aux droits humains, en particulier à ceux des communautés indigènes vivant dans ces régions », a-t-il déclaré. « Nous vous rejoignons dans votre opposition à cette exploration ».

REGARDER: des dirigeants catholiques montrent comment Laudato Si’ appelle tous les catholiques à agir et à sauvegarder la création de Dieu

Laudato Si’ Movement
Laudato Si’ Movement

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments